Le baromètre du numérique 2017

Si les usages numériques, en particulier mobiles, continuent de progresser avec trois quarts des Français qui se connectent quotidiennement à internet, des fractures persistent entre les habitants de notre pays, en fonction des territoires, des niveaux de qualification, de l’âge aussi, ou encore de la taille de leur entreprise.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique, a présenté le 27 novembre les résultats du baromètre du numérique 2017, l’étude de référence qui mesure l’évolution du rapport au numérique de nos concitoyens et permet d’éclairer l’action des pouvoirs publics.Pour consulter le baromètre en ligne : https://laboratoire.agencedunumerique.gouv.fr/barometre

 

Le numérique est toujours plus présent dans la vie des français

Les trois quarts de la population française se connectent quotidiennement à internet. Tous les usages d’internet étudiés progressent, l’administration numérique en tête : 2 personnes sur 3 (67 %, +5 points) ont effectué une démarche administrative en ligne. 
Le smartphone est devenu en quelques années incontournable : 73 % de la population en sont aujourd’hui équipés (+8 points en un an) et le mobile est désormais le terminal le plus souvent utilisé pour se connecter à internet, devançant l’ordinateur.

Du côté de la sphère professionnelle, l’appétence pour le travail à distance se confirme, avec 39 % des actifs occupés qui aimeraient télé-travailler ; toutefois, la moitié des actifs estime aujourd’hui ne pas profiter assez des opportunités offertes par le numérique.

Usages francais numérique

 

Les usages progressent, mais pas pour tout le monde

En 2017, 12% de la population âgée de 12 ans et plus, soit près de 7 millions de nos concitoyens, ne se connectent jamais à internet, et en moyenne, un tiers des Français s’estime peu ou pas compétent pour utiliser un ordinateur. L’égalité d’accès aux démarches administratives en ligne reste un enjeu, avec 74% des résidents de l’agglomération parisienne qui y ont recours, contre 61% des habitants des villes moyennes.
76% des adultes se disent toutefois prêts à adopter de nouvelles technologies et services numériques, dont les deux tiers progressivement. Ceux qui se présentent comme les moins habiles pour utiliser un ordinateur sont aussi les plus réfractaires à un tel apprentissage, et nécessiteront donc d’être accompagnés : les non diplômés et les plus âgés.

s'approprier les outils numériques

 

La confiance et la sécurité sont indispensables

Le manque de protection des données personnelles est le premier frein à l’usage d’internet cité par les Français (33 %), qui se montrent désormais vigilants dans leurs usages en général : 59 % auraient déjà renoncé à un achat en ligne par manque de confiance au moment du paiement.
La progression de la confiance dans les notes ou les commentaires laissés en ligne accompagne quant à elle le développement de l’économie collaborative, qui concerne 28% de la population (+9 points en deux ans).

Retour sommaire

Back to top